Articles

Boni en argent ou en REER?

BJC

Vous recevez un boni par votre employeur et il vous propose de verser directement la somme dans votre REER sans retenue d’impôt. Est-ce une bonne décision?

Article publié le 20 février 2019

Pour des fins d’illustrations, prenons l’hypothèse que vous gagnez un salaire annuel de 60 000 $ et donc que votre taux d’impôt marginal est d’environ 37 %. Votre employeur apprécie grandement votre effort cette année et il vous donne un boni de 10 000 $.

Voici un tableau qui illustre trois options qui s’offrent à vous en considérant que vos contributions REER disponibles sont suffisantes.

Exemples d'options

Option 1
Option 2
Option 3

Prendre l'argent

Prendre l'argent et l'utiliser pour cotiser au REER

L'employeur dépose le boni directement dans le REER
Revenu imposable
10 000 $
10 000 $
10 000 $
Impôts retenus par l'employeur
3 700 $
3 700 $
0 $
Contribution au REER (par vous-même)
0 $
6 300 $
N/A
Remboursement d'impôts sur la contribution REER
N/A
(2 331 $)
0 $
Argent disponible pour vos dépenses personnelles
6 300 $
2 331 $
0 $
Argent disponible dans vos REER
0 $
6 300 $
10 000 $

 

Dans un objectif d’épargne, on constate que vous pourriez avoir 3 700 $ de plus immédiatement dans votre REER si vous demandez à votre employeur de verser le boni directement dans votre REER.  

L’option 1 sera priorisée lorsque vous avez de grosses dépenses personnelles à venir, tels un voyage ou l’achat d’une voiture. Cette option ne gèle pas vos fonds dans un véhicule d’épargne à long terme.

Si votre objectif est uniquement l’épargne dans un REER, avec l’option 2, vous devrez réinvestir votre remboursement d’impôt tous les ans pour une durée d’environ 5 ans afin d’avoir le même 10 000 $ de disponible dans vos REER.

Exemple de réinvestissement étalé

Année
Cotisation REER
Remboursements d'impôts réinvestis en REER l'année suivante
Montant cumulatif dans le REER
1
6 300 $
2 331 $
6 300 $
2
2 331 $
862 $
8 631 $
3
862 $
319 $
9 493 $
4
319 $
118 $
9 813 $
5
118 $
44 $
9 931 $

 

Veuillez noter qu’il est possible de sortir des fonds d’un REER moyennant une entente de remboursement sur une période de 15 ans, sans impact fiscal. Pour ce faire, il est nécessaire de se qualifier aux conditions pour le régime d’accession à la propriété (RAP) ou au régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP). Ces régimes permettent des retraits REER pour l’achat d’une première maison ou pour financer votre formation ou vos études (des conditions s’appliquent).

 

Si vous avez des questions concernant cet article,
communiquez avec notre équipe de fiscalité.